À toutes échelles

Aborder un territoire, c’est savoir le regarder à différentes échelles.

Grandeur et « vastité » ne veulent pas forcément dire diversité, et vice-versa.

Que l’on regarde un désert, étendre son sable sur des milliers de kilomètres carrés.

Que l’on regarde un potager tourangeau.

Un minuscule jardin sera potentiellement le reflet des milieux qui l’entourent. Un vaste territoire, une région entière est modelée par un ensemble de facteurs tels que son climat, sa géologie, son hydrographie, le régime de ses vents etc. Ces mêmes facteurs ont modelé les populations, l’habitat, et façonné des tempéraments… On dit que la bipédie humaine est née de la savane naissante, parce qu’il fallait bien, pour survivre et se défendre, voir au-delà des hautes herbes. Le végétal nous est indissociable et nous lui sommes, en fait, très redevables d’être ce que nous sommes.