Club de Khouribga – Khouribga (Maroc), 2011

Situé sur un terrain d’environ 7 hectares à l’est de la ville, le site concerné est ceinturé d’artères principales au nord, au sud et à l’ouest. Le site est donc peu accessible.

Actuellement occupé par un club house et un club équestre il est destiné à accueillir plus largement un complexe touristique comprenant une offre d’hébergement, d’activités sportives et de détente : restauration, salles de rencontre, parcours de santé, solarium, jardin pédagogique, jeux dédiés à tous âges, plans d’eau.

Au-delà de l’enjeu d’une bonne accessibilité au site, le projet développe le concept fort du jardin au milieu de la cité, ou plus généralement connu sous la dénomination de « cité-jardin ». En effet, un des objectifs est d’utiliser les espaces verts comme éléments structurants entre bâtis (et non les jardins comme ‘chutes’ à aménager). A titre d’exemple, une promenade paysagère autour de la zone du Club House est proposée sous forme de promenade sinueuse (avec un linéaire de 750m) parcourant le site tout autour de la zone Activités et Détente. Elle dessert la « forêt », les oasis avec les bassins d’eau, la pépinière, le bassin filtrant, et donne accès aussi aux différents bâtiments et aires de détente.

Le site comporte une surface importante d’espaces verts, qui sera réagencé et réorganisé dans le cadre des cibles H.Q.E. La définition des choix conceptuels et du parti architectural s’appuie sur une architecture traditionnelle du sud du Maroc en tenant compte des conditions climatiques de la zone. Des matériaux naturels tels que la terre ou le bois sont donc privilégiés.

Espace de loisir et de détente, le club OCP se voit attribuer une nouvelle image.
Du parc existant, composé d’une multitude d’essences plantées au fil des années sans réelle composition, nous proposons de valoriser les sujets existants remarquables (phœnix, pins et cyprès essentiellement) tout en redéfinissant une image forte et épurée.

Ces nouvelles ambiances sont signifiées par des groupements de pins, de cyprès, d’acacias et d’autres qui viennent inscrire le projet dans un contexte végétal dense tout en laissant filtrer les vues depuis la ville. Au cœur du parc, les grands palmiers dominent.

L’activité industrielle du groupe OCP est signifiée par un traitement minéral révélant le sous sol du plateau phosphatier et par des insertions de métal dans les revêtements (engrenages/boulons/chaines/rails),et par un petit wagonnet sur rail, réutilisé pour la cueillette des légumes du Coin des Maraîchers.

L’organisation générale du plan masse laisse la part belle à la flânerie, sur les grandes étendues d’herbe qui bordent les piscines. Une pataugeoire et un splash-pad sont spécialement destinés aux Tout Petits.

Plus loin, au cœur d’une oasis ensablée et envahie de grandes graminées, le Paradis des Enfants propose une grande aire de jeux thématisée, un mur d’escalade et un coin jardinage avec les Potagers École.

D’un point de vue environnemental, l’eau pluviale est retenue temporairement dans le complexe des toitures végétalisées avant de s’infiltrer dans un jeux de noues drainantes, structurantes pour le parc.

Les eaux usées des bâtiments sont récupérées, traitées et stockées dans des bassins naturels plantés. Une station de pompage puise dans cette grande réserve de biodiversité et irrigue le parc.

Programme

Conception d’un projet de Club à Khouribga (Maroc)

Maître d'ouvrage

OCP (Premier groupe industriel marocain)

Équipe

INTERSCENE - Thierry Huau (paysagiste)
Cabinet ZIYAT (Architecte)
Cabinet NOGUERA (Architecte consultant)
OMNIUM Technologique (BET)
BET E.A.U. Ingénierie (Consultant HQE)
K3L (Cuisiniste)

Superficie

7 ha

Budget Travaux Global

128 717 673 MAD (équivalent à 11,5 millions d'€)

Statut

Concours