Lac Masay – Tananarive (Madagascar), 2005-2007

L’aménagement inachevé du lac Masay

En 2004, le marais Masay a subi de grands travaux. Il a été creusé, endigué, et d’innombrables jacinthes d’eau ont été extirpées. Pour construire la digue, des remblais importants ont été nécessaires. Les emprunts de terre ont été faits dans les collines proches de la ville, jusqu’à parfois les raser totalement. Autour du lac, une promenade a été aménagée pour les piétons et les cyclistes. Les arbres plantés et les plantations de berge poussent très mal, peut-être en raison de la terre, issue des collines, peu fertile (composée essentiellement de quartzite).

Le lac est constitué de deux bassins régulant les excédents d’eau et permettant, de manière simultanée, une filtration grossière de l’eau, qui se déverse depuis le canal exutoire du centre ville dans le bassin sud, puis, dans le bassin nord avant de rejoindre le canal Andrianatany à l’Ouest.

Un tour du lac à revaloriser

Le tour du lac est partiellement accompagné de jardins cultivés en bandes étroites et d’habitations précaires accolées aux murs de vastes propriétés d’où s’échappent des araucarias et d’autres arbres de grande taille. Ces espaces, pourtant privés et non accessibles, améliorent le cadre visuel des promeneurs du lac.
Ce lac doit devenir un modèle d’aménagement agro-écologique et touristique alliant agrément (parcours de santé, terrains de sports, aire de repos), cultures vivrières et ornementales, sauvegarde écologique et pédagogie.

Programme

Étude de valorisation du lac Masay dans le cadre du Plan vert d’Antanarivo.

Maître d'ouvrage

Région Ile-de-France

Équipe

INTERSCENE - Thierry Huau - Urbaniste-paysagiste

Superficie

100 ha

Statut

Étude achevée