Plan vert – Beyrouth (Liban), 2000

Intitulé « une légitimité originale et originaire, un espace pour les Beyrouthins », ce Plan Vert a l’ambition de réinventer la patrimonialité de la ville de Beyrouth comme puissance d’images et d’identité afin de faire face à la mondialité. Deux éléments forment ainsi la base de cette politique de revalorisation de la ville de Beyrouth afin de lui trouver une place, voire une identité, face aux réseaux nationaux et mondiaux : l’histoire et la géographie.

Le plan vert vise à améliorer le cadre de vie des usagers de la ville en leur offrant un espace multifonctionnel. Il a l’ambition aussi de ‘renaturaliser’ la ville, en puisant ses ressources des différentes errances urbaines, des  repérages photographiques, des recherches historiques (cartes postales anciennes), et des repaires à la géographie.

Par exemple, l’ancienne ligne de démarcation deviendra une grande coulée verte contribuant ainsi à la renaissance du Bois des Pins, poumon vert de Beyrouth, lieu emblématique situé sur la ligne de démarcation. Autres exemples : un parcours paysagé reliera les portes de la ville, le périphérique deviendra la colonne vertébrale du paysagement, les sentiers urbains seront végétalisés, …

Le plan vert doit orienter l’action de la municipalité sur tous les projets d’aménagements de la ville.

Programme

Conception du Plan vert de la ville de Beyrouth, un outil d’embellissement et de développement pour la capitale

Maître d'ouvrage

Région Ile-de-France dans le cadre de la coopération décentralisée

Équipe

INTERSCENE - Thierry Huau - Urbaniste-paysagiste
TERROIRS DE DEMAIN - Développement culturel et Économique

Budget Études

38 875 €

Statut

Étude achevée