Projet DKL – Dakar (Sénégal), 2011

Soumise à une forte croissance démographique liée notamment au grand exode rural provoqué par le cycle des années de sécheresses, Dakar s’est considérablement étendue depuis 30 ans.  Contraint par le site géographique de la presqu’île du Cap vert,  la croissance préoccupante  de la ville capitale sur tout le nord de la presqu’île, se fait par le développement de zones d’habitat successives et atteint à présent la grande banlieue . Ces secteurs résidentiels, très étendus autour des quartiers  « Derklé – Khar Yalla – Liberté » en abrégé « DKL », sont totalement sous-équipés et comprennent aussi des secteurs spontanés inaccessibles plongeant leurs habitants dans une grande précarité.
Le périmètre du site d’étude, d’une superficie d’environ 1600 ha , se développe de façon transversale telle une ceinture, située à l’interface des quartiers centraux de Dakar (Centre-ville, Plateau, Médina, Grand Dakar..) et des quartiers de banlieues, à l’est (Pikine, Guédiawaye et Rufisque).

Ces quartiers DKL doivent être dotés de réseaux plus performants et d’équipements tertiaires dont ils sont à ce jour totalement dépourvus pour répondre aux besoins de la population dans ce secteur d’habitat très dense. Mais en considérant une vision globale de l’agglomération, ce rééquilibrage a aussi pour objectif  de faire de cette ceinture, forte de sa position centrale, une véritable zone d’échanges entre le centre de Dakar et la banlieue.  Cette ceinture/zone d’échanges doit aussi impérativement porter des enjeux environnementaux d’une ville qui à ce jour tend à l’asphyxie. Au-delà de la question essentielle de l’assainissement, c’est aussi celle du verdissement de la ville qui se pose. La quasi-disparition de la végétation de la presqu’île sous l’effet de la pression urbaine concoure à son étouffement, dans un contexte climatique déjà très contraignant (chaleur, vents, sable, poussière..). Ce projet doit être l’occasion de réintégrer des lieux de respiration dans la ville en conjuguant espaces verts et espaces publics.

La définition d’un projet pour cette ceinture intervient  sur un périmètre presque  totalement urbanisé. Il s’agit de travailler sur une restructuration urbaine à partir de l’existant (emprises qui pourraient être disponibles à plus ou moins long terme). Ce projet prévoit deux niveaux d’intervention, à la fois à l’échelle du grand territoire et à l’échelle de projets opérationnels.

–    Un niveau de planification réglementaire,  en définissant un projet d’ensemble à 25 ans fournissant des éléments pour l’élaboration d’un Plan d’Urbanisme de Détail.

–    Un niveau pré-opérationnel par l’étude de 5 opérations pilote :

1- L’aménagement d’un bassin de captage en espace vert public, ce projet devant amorcer le développement du Dakar vert.
2- L’aménagement d’une pépinière municipale qui servira aux aménagements de la zone.
3- L’aménagement de deux grands axes fondamentaux qui soutiendront les activités tertiaires
4- L’étude du réaménagement du carrefour de Liberté 6 : le signal de ce nouveau centre tertiaire et
5- L’aménagement de deux pôles de santé.

Programme

Assistance à maîtrise d'ouvrage pour la formulation du projet DKL (Derklé-Kharyalla-Liberté)

Maître d'ouvrage

Ville de Dakar avec le soutien du Fond mondial pour le développement des Villes (FMDV)

Équipe

INTERSCENE - Thierry Huau - Urbaniste-paysagiste

Superficie

1 000 ha

Statut

Étude en cours